Portrait de Protime et de notre CEO Peter s'Jongers dans le CCImag.

« En dirigeant les collaborateurs autrement, on peut en améliorer le rendement » affirme Peter s’Jongers, CEO de Protime. Alors, à côté de son logiciel « Protime Premium », qui fait office de traditionnelle « solution d’enregistrement des temps», la société a développé la plateforme collaborative « Protime 360° ». « On s’attache à l’output plutôt qu’à l’input », constate Sophie Henrion, responsable marketing. Poussés à s’autonomiser, les collaborateurs encodent les tâches qu’ils ont effectuées. Des informations essentielles dans le cadre de la gestion d’un projet, qui peuvent être consultées à tout moment par les parties concernées. « Prenons mon propre cas, illustre Sophie. L’encodage de mes tâches et du temps que j’y consacre me donne un bon aperçu de mes efforts, de même qu’à mon manager… Cela nous permet d’observer si la balance est respectée entre mes efforts sur la France et la Wallonie que je couvre toutes deux, par exemple ».

Il n’importe guère de savoir où et quand ces heures seront prestées ! Donc, paradoxalement, un système qui s’apparenterait à un renforcement du contrôle se révèle un levier de flexibilité, une aide dans la conciliation vie privée-vie professionnelle et, surtout, une excellente manière d’augmenter la productivité.

Formules personnalisées

« Une récente étude Mc Kinsey a démontré qu’un employé col blanc ne passait que 39% de son temps sur des tâches directement liées à sa fonction ». Et se dispersait donc essentiellement dans des activités de recherche d’informations et de communication tous azimuts.

Dans un monde du travail où les codes évoluent, où le nomadisme se renforce, des solutions telles que celles de Protime, qui rationalisent les tâches et fédèrent leurs responsables susciteront de plus en plus d’engouement.

Sur les 175 collaborateurs que compte la société (ndlr : probablement 200 en fin d’année), 35 sont des développeurs car la société édite et développe elle-même ses logiciels. Avantage pour le client : la formule est personnalisée, intégrant ses attentes spécifiques. Du reste, par leurs retours d’observations, les utilisateurs contribuent aux performances du logiciel qui est continuellement développé. « Le logiciel est disponible en 6 langues, adapté aux TPE, PME ou grosses sociétés » précise Sophie Henrion.

L’année passée, Protime a fêté ses vingt ans. Belge et bien ancrée en Wallonie avec un bureau à Namur, l’entreprise sort pourtant largement des frontières de notre plat pays. En Belgique, elle est leader de son secteur.

Chaque année, Protime enregistre une croissance régulière à 2 chiffres et l’an passé, son CA a atteint les 20.000.000 d’euros. Que désirer de plus ? « Ces quatre dernières années, nous avons été distingués par le label Great Place to Work® en Belgique… » se félicite la responsable marketing qui relève la mentalité entrepreneuriale et collaborative de l’ensemble des « Protimers ». La principale raison de l’ascension de la société, sans nul doute…