Frédéric Lévy Morelle, CEO de Look&Fin : “Simplifier l’accès au crédit pour les dirigeants”

Look&fin est le leader du financement participatif en Belgique. Son objectif est de démocratiser l’accès au crédit pour les entreprises de manière quasi instantanée et 100% digitale. La plateforme a déjà financé plus de 400 entreprises pour des besoins divers et sur des secteurs variés pour un total supérieur à 120 millions €.

Que ce soit lors de sa création ou au cours de son développement, l’entreprise se retrouve confrontée à de multiples reprises à un besoin de financement de son cycle d’exploitation.

Financer des recrutements, des besoins saisonniers, la digitalisation des process de son entreprise comme la gestion du temps de travail de ses équipes... il arrive parfois qu’une PME ne dispose pas des liquidités suffisantes pour couvrir ses dépenses d'exploitation. Elle doit alors se financer afin de couvrir ce manque (temporaire) de liquidités.

Quelles sont, actuellement, les problématiques des entreprises ?

Frédéric Lévy Morelle, CEO de Look&Fin : Beaucoup de PME souffrent en ce moment des effets de la crise sanitaire, d’un point de vue financier. Selon les experts, il leur faudra à minima deux années d’activité normale pour reconstituer leurs fonds propres d’avant la crise.

Après avoir fait face à un problème de liquidité, bon nombre de PME connaissent toujours des soucis de solvabilité. Afin d’absorber les effets d’une crise qui dure et d’assurer la pérennité de leur entreprise, les dirigeants doivent offrir du temps à leur structure en renforçant leurs fonds propres. Il est de plus en plus compliqué, pour les PME, de trouver ce type de financement.

L’autre problématique actuelle des dirigeants, avec la crise sanitaire, c’est qu’ils ont compris toute l’importance de la digitalisation. Se digitaliser est la clé pour survivre, se réinventer, se développer. Comment optimiser le temps de travail de ses salariés, comment automatiser certains process... grâce au digital est l’un des enjeux, puisque le coût du travail représente en moyenne 70% des coûts fixes d’une entreprise.

Mais se digitaliser représente des investissements, et principalement immatériels. Les entreprises doivent donc prévoir un budget. Un budget souvent difficile à dégager compte tenu du manque de liquidité auquel sont confrontées les entreprises actuellement.

La banque, le meilleur partenaire ?

Bien souvent la banque est encore le seul et unique partenaire financier pour beaucoup de PME. Or, dans le contexte actuel, il arrive que les banques se montrent frileuses pour financer des besoins de trésorerie ou immatériels par exemple.

Face à des banques plus hésitantes, il s’avère particulièrement important, pour les PME, de diversifier leurs sources de financement et de disposer de plusieurs interlocuteurs pour leur financement. On ne peut exclure que les établissements bancaires resserrent encore les conditions d’accès au crédit dans un futur proche.

Que recherchent les PME aujourd’hui en termes de financement ?

Après cette année difficile, les PME doivent pouvoir compter sur des solutions de financement à long terme. Les entreprises qui désirent faire appel au crédit ont besoin d’un partenaire financier capable de leur proposer un taux compétitif, une période d’emprunt flexible et une prise de décision rapide.

Les dirigeants recherchent aussi une solution de financement qui soit viable pour l’entreprise, cohérente avec son business model et adaptée à ses capacités de remboursement.

Le crowdlending, une solution de financement encore méconnue des dirigeants ?

Le financement participatif, ou crowdlending, (prêt au PME via des particuliers) permet justement la diversification de ses sources de financement. Sa souplesse et sa rapidité séduisent de plus en plus d’entreprises.

Y avoir recours  fait désormais partie de la stratégie de beaucoup d’entreprises, en fonction du type de projet. Le tout en bonne intelligence avec les banques, puisque le crowdlending est complémentaire au financement bancaire.

Du fait de sa maturité plus longue et de sa période de franchise (remboursements différés) associées souvent à l'absence de garanties de premier rang, le crowdlending est assimilé à des quasi-fonds propres par les banques et permet de renforcer la solvabilité des entreprises.

Le crowdlending est adapté à tous les secteurs et à tous les besoins et peut prendre plusieurs formes : amortissable, avec un différé des remboursements ou in fine, c’est-à-dire quand la société paie les intérêts, mais ne rembourse le capital qu’à échéance du prêt.

De plus, nos des délais de réponse très rapides. Nous prenons 48 heures au maximum pour approuver un dossier et la plateforme prend en charge tout l’aspect contractuel et fédère tous les particuliers prêteurs. Nos taux d’emprunt sont très compétitifs, puisqu’il est possible d'emprunter à partir de 0,9%. Nos procédures d’obtention sont 100% digitalisées et toutes les PME peuvent tester leur éligibilité en ligne.

Blog

Protime sur les ondes de Chérie Belgique !

Découvrez l'interview de Sophie Henrion accordée aux équipes de Chérie Belgique à propos de notre étude sur le télétravail en Belgique !

Blog

4 questions à se poser pour (encore) mieux réussir le retour du travail au bureau

Besoin d'inspiration pour encore mieux préparer le retour du travail au bureau au sein de votre entreprise ? Cet article est fait pour vous !