Un maximum de « a » : Votre entreprise est déjà sur la voie du Nouveau Monde du Travail. Flexibilité, autonomie et collaboration font partie intégrante de votre culture d’entreprise.

Ces valeurs sont-elles soutenues par des outils collaboratifs et un management adapté ? Peut-être vous posez-vous encore des questions sur le concept de Nouveau Monde du Travail ou peut-être n’avez-vous pas répondu « a » à toutes les questions et souhaitez savoir comment aller plus loin dans la mise en place de la flexibilité ?

Dans ce cas, n’hésitez pas à parcourir notre brochure sur le sujet

 

Un maximum de « b » : Votre entreprise applique déjà certains principes du Nouveau Monde du Travail mais cela n’est pas encore une généralité ou n’est pas associé à la culture d’entreprise. 

La flexibilité et la conviction que des employés impliqués seront plus efficaces sont déjà des concepts partagés par la direction. Cependant, il est encore possible d’optimaliser la flexibilité au moyen d’outils adéquats tels que les plateformes collaboratives.

Pour savoir comment aller plus loin en ce qui concerne le Nouveau Monde du Travail, nous vous invitons à lire notre brochure.

 

Un maximum de « c » : Votre entreprise semble correspondre à une organisation du travail classique.

Cela peut s’expliquer de plusieurs manières : soit vous ne connaissez pas le Nouveau Monde du Travail ; soit votre entreprise ne s’inscrit pas du tout dans cette politique de flexibilité de par son activité par exemple.

Dans le premier cas, nous vous invitons à lire notre brochure pour en savoir plus.

Dans le deuxième cas, les spécialistes du Nouveau Monde du Travail ne vous contrediront pas ; ce n’est pas un modèle universel. Les principes de flexibilité à l’extrême fonctionnent pour des métiers où la mobilité est inhérente à la fonction ou dans de nombreux cas à des entreprises favorisant le temps partiel. Or, seuls 2.8% des travailleurs belges peuvent être qualifiés de mobiles. Il n’est donc pas censé de vouloir introduire le Nouveau Monde du Travail dans une entreprise qui n’en partage pas la philosophie ou si cela ne coïncide pas avec les besoins du travailleur. Certaines organisations ne pourront donc pas se passer d’une organisation du travail plus classique, qui leur apporte de l’efficacité. Il est cependant tout à fait possible de combiner des initiatives pour plus de flexibilité tout en conservant des outils de gestion RH tels que la gestion des temps. N'hésitez pas à consulter notre brochure pour savoir comment instaurer un peu de flexibilité dans une organisation de travail classique.