Retour au bureau et télétravail : 5 points clés à retenir à propos des nouvelles mesures de ce mercredi 9 juin

 

Ce mercredi 9 juin marque une étape importante dans le plan de déconfinement progressif mis en place par le gouvernement belge.

Et pour cause, il autorise désormais le retour au bureau après plusieurs mois de télétravail obligatoire. Il n’est évidemment pas encore question d’un retour complet à la normale, mais d’une première phase de retour au travail en présentiel.

Vous n’avez pas eu toutes les informations clés à ce sujet ? Aucun problème, on vous explique tout ce qu’il faut savoir avec ce nouvel article !

1/ Un seul jour de présence autorisé par semaine

Premier point et pas des moindres, ce retour au bureau ne peut pas, pour l’instant, excéder 1 jour de travail en présentiel par semaine. Ce jour est à définir entre les équipes et l’employeur afin de trouver une date qui convienne à tout le monde. L’idée étant, logiquement, d’organiser ce retour de façon à minimiser le risque de contamination à la fois sur le lieu de travail, mais aussi pendant les déplacements vers et depuis le bureau. En dehors de ce jour de travail au bureau, le télétravail reste obligatoire pour les autres jours. 

2/ Seul 20% de l’effectif peut être présent

Évidemment, ce retour au travail ne peut pas encore se faire dans les conditions « normales » puisque seulement 20% de l’effectif pourra être présent simultanément. Pour ce qui est des PME comptant moins de 10 travailleurs, il ne pourra pas y avoir plus de 50% des équipes au sein des bureaux.

3/Un jour de présence qui reste optionnel

Ce retour au bureau n’est évidemment pas obligatoire, mais va dépendre du type de travail exercé et des différentes contraintes liées à l’activité et l’organisation d’une entreprise. L’idéal restant, évidemment, de trouver un terrain d’entente entre les besoins de l’employeur et les contraintes personnelles des télétravailleurs.

4/Les mesures de sécurité restent indispensables

Le port du masque reste obligatoire durant les déplacements dans le bureau. Une fois les salariés installés à leurs postes de travail, le masque pourra alors être retiré seulement si les distances de sécurité (à savoir 1.5 mètre) sont bien respectées entre chaque travailleur. Si ce n’est pas le cas, alors le port du masque sera obligatoire. Le comité de concertation insiste également sur l’importance de la ventilation des espaces de travail, un élément véritablement clé pour éviter les potentielles contaminations.

5/ De nouveaux assouplissements à venir début juillet

Si les nombres de contaminations et de personnes admises en soins intensifs continuent à diminuer dans les prochains jours, alors de nouveaux assouplissements pourront être à décider par le gouvernement. Le principal changement serait la fin du télétravail obligatoire qui deviendrait alors « recommandé » à partir du 1er juillet.

Besoin de conseils et de recommandations pour le retour au bureau ? Notre équipe est à votre écoute !

Envie de vous doter d'outils et de solutions pour faciliter et sécuriser le retour au travail de vos équipes ? Des solutions comme myProtime peuvent justement vous aider à réguler le taux d’occupation de vos bureaux, mais aussi avoir une meilleure visibilité des temps et lieux de travail de vos équipes.

Envie d’en savoir plus ? Alors, contactez-nous, nos experts répondront à toutes vos questions dans les plus brefs délais.

Je veux découvrir les outils et solutions Protime

Blog

Retrouvez Protime sur HR Square !

Retrouvez la nouvelle chronique de Sophie Henrion dans le magazine HR Square. Au programme : feedback, confiance, suivi et camaraderie.

Blog

Comprendre l'importance du bien-être au travail (en seulement 6 chiffres clés)

Envie de comprendre pourquoi la thématique du bien-être au travail est si importante au sein d'une entreprise ? On vous donne 6 chiffres clés qui devraient vous convaincre !