Recette d'une Great Place to Work

En poste depuis 6 mois, j’ai beaucoup observé, écouté et discuté afin d’essayer de comprendre comment nous sommes parvenus à obtenir le label Great Place to Work il y a 4 ans et à le conserver. Voici donc la recette Protime selon une Protimer.

Ingrédients:

  • Une mission bien définie et partagée
  • Une équipe de talents avec beaucoup de potentiel
  • Une bonne dose d’autonomie et d’initiative
  • Un environnement collaboratif
  • Un goût de la fête prononcé
  • Un regard critique et ouvert

Les étapes :

  • Définir la mission, la vision :

Protime est depuis de nombreuses années synonyme de croissance. Ce qui particulier à cette entreprise, c’est que les employés sont réellement les acteurs de ce développement. Chaque année, les objectifs sont communiqués au cours de la grande soirée de Kick-off. Ambitieux mais réalisables, il n’est pas difficile de se les approprier. Chaque Protimer avait en tête en 2015 le « 20 – 20 – 20 » (20 ans d’existence, 20 millions de chiffre d’affaire et 20% de marge). Au-delà des objectifs chiffrés, le State of the Union (en référence au discours du président des Etats-Unis) donne aux Protimers une idée claire et précise des projets de développement de Protime. Tout le monde œuvre ainsi pour le développement de Protime à l’international et pour le succès de l’entreprise dans ses marchés et secteurs-clés.

  • S’entourer de talents et les aider à se développer :

Pour réussir à atteindre ses objectifs, Protime a bien compris l’importance de s’entourer de talents mais surtout de les garder. Pour cela, elle mise beaucoup sur le recrutement et le coaching. Etre engagé chez Protime ne tient pas qu’au CV du candidat. Cela relève surtout de l’attitude et de la motivation de la personne. La société encourage vivement ses employés à diffuser les offres d’emploi auprès de leurs connaissances. En effet, qui de mieux qu’un Protimer pour reconnaitre un futur Protimer. Un système de « récompense » a d’ailleurs été mis en place pour remercier les employés-recruteurs.

Toujours au centre des processus de recrutement, les employés ont la possibilité de prendre part à des « Speed datings » (sorte de rencontres express de candidats basées sur le feeling étant donné que le mot d’ordre est de ne pas consulter les CV avant les entretiens).

  • Donner de l’autonomie et encourager l’initiative :

D’où viennent les meilleures idées ? De ceux qui sont sur le terrain au quotidien évidemment. Protime favorise ainsi l’émergence d’idées dans le cadre du « Projet WE ». Il a ainsi été demandé aux Protimers d’émettre chacun une idée, un projet. Ceux qui répondaient aux critères de faisabilité, d’utilité et de priorité ont été retenus et lancés. Le but est évidemment de faire collaborer les équipes et non de mener et défendre seul un projet.

  • Faites collaborer les équipes :

Pour aider les employés à collaborer sur les projets WE mais aussi sur toutes les autres tâches du quotidien, Protime a été pionnière et a développé en 2013 sa propre plateforme collaborative. Outil de travail numéro 1 des Protimers, la solution 360° leur permet de partager leurs projets, de demander de l’aider aux collègues et de travailler en toute transparence vis-à-vis de leurs managers. Plus qu’un logiciel, Protime 360° est devenu une philosophie.

  • Récompenser, fêter, partager :

Afin d’encourager ces initiatives collaboratives et fêter les succès, Protime a créé son propre « comité des fêtes ». ProParty est à l’initiative du Team-building annuel, du Kick-off et autres évènements favorisant l’union et le partage. Chaque année, les employés ayant particulièrement participé au développement de la société par les efforts et leurs initiatives sont mis en avant par les Prix des « Protimers de l’année ». Enfin, des journées découvertes sont organisées régulièrement pour permettre aux nouveaux arrivés comme aux anciens de découvrir les différents métiers et départements de Protime.

  • Mesurer les efforts et corriger :

Chaque année, afin de mesurer l’efficacité de ces différentes initiatives, Protime participe à l’étude Great Place to Work. Elle est également très utile pour valider les efforts destinés à maintenir la culture d’entreprise malgré la croissance. Menée par l’université Vlerick, l’étude est divisée en deux phases :

- Une enquête auprès des employés
- Un audit des programmes et processus en place

Concrètement, l’enquête a pour but de vérifier que la recette de Protime fonctionne et que les éléments indispensables sont bien utilisés. Le classement dépendra des ingrédients « surprise » utilisés par l’entreprise pour développer la culture d’entreprise jugée idéale par ses employés.

Résultat :

La recette de Protime a pour résultat des employés engagés. Et, qui dit employés impliqués, dit productivité et résultats. L’entreprise l’a donc bien compris : pour que la mayonnaise prenne, il faut placer l’humain au centre de l’entreprise !

Sophie Henrion, Communication Marketeer @Protime