Attirer, fidéliser et (re)motiver par la flexibilité

La flexibilité du travail pour améliorer l’expérience employé

Nous en parlions récemment, l’expérience employé est un enjeu fondamental pour les entreprises qui souhaitent booster leur productivité en créant de l’engagement auprès de leurs employés. Et pour y parvenir, un véritable changement de paradigme est nécessaire. Car créer de l’engagement, c’est avant tout s’assurer que chacun de ses collaborateurs est heureux au travail et ce, à tous les niveaux de son parcours employé. Un véritable défi pour les entreprises qui doivent, pour certaines en tout cas, repenser entièrement leur culture d’entreprise.

Si les solutions pour améliorer l’expérience employé sont nombreuses, nous avons décidé chez Protime de nous pencher sur l’une d’entre elles en particulier : la flexibilité du travail. Nous pensons, en effet, que cette notion de plus en plus en vogue sur le marché du travail est l’une des clés pour parvenir à créer davantage d’engagement de la part des employés et, par extension, améliorer leur productivité. Car tout l’enjeu de la flexibilité du travail est de rendre le salarié heureux. Or un employé heureux est 2 fois moins malade, 6 fois moins absent, 9 fois plus loyal, 31% plus productif et 55% plus créatif. De quoi faire réfléchir, n’est-ce pas ?

La flexibilité à tous les niveaux

Contrairement à ce que beaucoup d’entreprises semblent penser, la notion de flexibilité du travail recouvre de nombreuses réalités. Il ne s’agit pas simplement d’accorder plusieurs heures de télétravail à son employé pour espérer créer un sentiment d’appartenance de sa part. Cette flexibilité-là, elle date d’il y a 15 ans. Ainsi, chez Protime, nous distinguons trois grands types de flexibilité sur lesquels il faut impérativement travailler pour se dire une entreprise flexible :

  • La flexibilité classique, c’est-à-dire celle des horaires et du lieu de travail.
  • La flexibilité management, qui doit désormais passer par la mise en place d’objectifs à atteindre.
  • La flexibilité salariale, qui passe notamment par des bonus motivants.

Aujourd’hui, les entreprises doivent nécessairement appréhender ce concept d’une manière plus globale et considérer la flexibilité comme faisant partie intégrante de leur culture d’entreprise. Car la flexibilité du travail, ça ne s’improvise pas. Au contraire, elle doit s’inscrire dans une stratégie longuement réfléchie et nécessite de donner à ses employés les bons outils, c’est-à-dire des outils qui permettent de communiquer à distance, d’aligner les objectifs de chacun, de suivre la progression des objectifs à atteindre…

Une nouvelle culture d’entreprise

Pour améliorer l’expérience de vos employés au sein de votre entreprise et ainsi augmenter leur productivité, il vous faut créer un tout nouveau modèle d’entreprise et donc repenser entièrement votre culture d’entreprise. Fini le métro-boulot-dodo et le travail à la chaîne ! Une entreprise flexible nécessite un changement de mentalité, tant du point de vue des dirigeants que des employés. Et cela passe, entre autres, par des horaires adaptés aux besoins des employés, une gestion plus personnelle des heures supplémentaires et des jours de vacances, davantage de télétravail… Bref, plus de souplesse au niveau des heures et des lieux de travail. L’objectif ? Aider vos collaborateurs à concilier plus facilement leurs vies professionnelle et familiale et créer ainsi un sentiment d’engagement.

Cette réflexion sur un nouveau modèle d’entreprise, nous pensons chez Protime que c’est notamment aux services des RH à la mener. Le problème, c’est qu’ils n’ont souvent pas de temps à consacrer à ce genre travail. Bien trop pris par toutes les questions administratives, ils ne peuvent que très rarement se rendre sur le terrain et entamer une réflexion stratégique sur l’entreprise. Voilà pourquoi leur faciliter la tâche en créant une manière de travailler plus collaborative est important. Il existe des outils qui permettent aux employés et aux chefs d’équipe de prendre en charge une partie des tâches habituellement attribuées aux RH, comme l’encodage et l’approbation des congés ou encore la planification des équipes. Leur action est doublement positive : ils permettent de libérer le temps nécessaire aux RH pour réfléchir à un nouveau modèle d’entreprise, tout en impliquant davantage le travailleur qui sent que son employeur a confiance en lui.

Un management par objectifs

Un autre pilier important de la flexibilité du travail, autre que les horaires et lieux, concerne le management lui-même. Et cela passe par la création d’objectifs clairs et distincts pour chacun des employés. Chez Protime, nous distinguons trois catégories d’objectif :

  • Les objectifs d’entreprise qui servent à expliquer le « why », c’est-à-dire à expliquer aux employés le pourquoi du comment de leur travail. Il s’agit de la vision d’entreprise.
  • Les objectifs d’équipe dont le but est de créer un sentiment de collectivité et éviter le chacun pour soi.
  • Les objectifs personnels qui sont ceux directement attribués à l’employé et qui peuvent être concrets et chiffrés, ou plus originaux comme avec la mise en place d’un comité de fête.

L’intérêt de ces objectifs, c’est de motiver les collaborateurs en leur donnant un but à atteindre. Le manager, quant à lui, devient un coach, qui vient en aide aux personnes sous sa responsabilité. Car c’est là tout le but du management par objectifs : parvenir à aligner les trois catégories d’objectif pour créer une cohésion interne à l’entreprise. Afin de renforcer cette cohésion, il est possible de lier les bonus à l’atteinte de toutes les catégories d’objectifs, pas seulement les personnels. Il s’agit par exemple d’un partage des bénéfices obtenus par l’entreprise grâce au travail effectué par tous

Conclusion

Dans un monde en constante évolution, les entreprises doivent nécessairement revoir leur manière d’être et de travailler. Cela passe notamment par l’amélioration de l’expérience employé, dont la flexibilité du travail est une clé importante. Aider les employés à concilier leur vie personnelle et leur travail, les inscrire dans un projet général d’entreprise, les inciter à se sentir concernés par l’entreprise… Ce sont là des moyens importants pour augmenter votre productivité, tout en étant un lieu où il fait bon vivre.